Plaques USA Personnalisées


Vous êtes ici :

Que savoir sur la plaque immatriculation usa ?

Aujourd’hui, il est obligatoire d’identifier son véhicule avec une plaque d’immatriculation. C’est une évidence et tout le monde doit s’y plier. Pourtant, cela n’a pas toujours été ainsi. Aux USA, que l’on considère comme le berceau de l’automobile, les premiers modèles de véhicule n’avaient pas besoin de porter une immatriculation : l’immatriculation des véhicules n’existait donc pas. Les automobilistes roulaient ainsi sans plaque minéralogique. La mise en place du nouveau système d’immatriculation des plaques s’est mise tout doucement en place, et ce, d’état en état. De nos jours, comme vous l’aurez remarqué, les choses ont bien évolué et tout propriétaire d’une auto, qu’il s’agisse d’un véhicule d’occasion, d’un véhicule neuf ou encore d’un véhicule de collection, se doit de l’immatriculer. Qu’il y a-t-il à savoir sur les plaques d’immatriculation aux usa ? C’est ce que nous verrons ici.

Généralité sur la plaque d’immatriculation usa

Au pays de l’Oncle Sam, les plaques d’immatriculation des véhicules sont délivrées par les départements des véhicules à moteur de chaque état, ce qui donne en anglais, Department of Motor Vehicles. Toutefois, pour ce qui est du District de Columbia, ces plaques dépendent de la municipalité. Ces organisations ont une latitude assez importante en ce qui concerne la délivrance des plaques, mais également quant à la manière d’immatriculer les différents types de véhicules. Aussi, il faut noter que les lois relatives à la réimmatriculation d’un véhicule, aux déménagements ou au transfert varient en fonction des états. 

Le gouvernement ne se charge d’attribuer des plaques d’immatriculation qu’à ses propres véhicules. Idem pour les plaques diplomatiques. Généralement, l’apparence des plaques est choisie pour accueillir des slogans, des couleurs ou des symboles en lien avec l’autorité qui s’est chargée de leur délivrance. On retrouve certains états qui se servent des plaques qu’elles attribuent comme des outils de promotion touristique. Ils y placent en réalité des liens renvoyant vers le site internet de leur office du tourisme. C’est notamment le cas du Michigan ou encore de la Pennsylvanie.

Sur la plaque, on retrouve quelquefois des vignettes. Ces dernières indiquent la limite de validité de la plaque. La plaque permet également de savoir si la voiture jouit de droits particuliers comme une place de parking pour handicapé par exemple. Pour identifier les véhiculés immatriculés usa, le code ISO international est « USA ». Les plaques immatriculation usa se font 15 par 30 cm et sont normalisées.

Comment lire les plaques immatriculation usa ?

Aux USA, les plaques d’immatriculation ont les mêmes fonctions que les plaques européennes : ils permettent d’identifier un véhicule terrestre équipé d’un moteur. Ainsi, comme mentionné plus haut, dans tous les états aux USA, la pose de plaques d’immatriculation sur son véhicule est obligatoire. Ceci, même si certains états présentent quelques failles dans leur système d’immatriculation. En Californie par exemple, le délai d’immatriculation de votre véhicule neuf est de 6 mois. Toutefois, durant cette période vous pourrez parfaitement rouler votre auto.

Aux États-Unis, la délivrance d’une plaque d’immatriculation auto a un caractère fédéral. Voilà pourquoi, celle-ci diffère selon les états. Ainsi, il n’y a que les dimensions des plaques américaines qui sont normalisées dans les différents états. Celles-ci sont de 15 * 30 cm. Il faut aussi noter que les slogans, les symboles ainsi que les slogans présents la plaque varient en fonction de l’autorité qui se charge de la délivrer.

Immatriculer son véhicule aux USA : où le faire ?

Comme nous l’avions déjà mentionné à plusieurs reprises, l’immatriculation d’un véhicule diffère selon les états et même en fonction de certaines communautés. Le gouvernement fédéral ne se charge uniquement que de la délivrance des plaques d’immatriculation pour véhicules des institutions diplomatiques ou de l’administration américaine. Les slogans (surtout eux), les images et les couleurs figurant sur les plaques diffèrent en fonction de l’autorité qui s’est chargée de les délivrer. Découvrez quelques exemples de slogans utilisés aux USA, autres que « In GOD we trust »

  • Alosha State à Hawaii

  • Grand Canyon State en Alaska

  • Land of Lincoln dans Illinois

  • Constitution State dans le Connecticut

Vous l’aurez noté, si vous comptez faire immatriculer votre véhicule, il faudra vous tourner vers le département des véhicules à moteur de votre état, celui dans lequel vous résidez. Pour faire immatriculer votre auto, résider aux États-Unis est obligatoire. En attendant d’avoir une immatriculation définitive pour son véhicule, il est aussi nécessaire d’avoir certificat provisoire pour votre voiture neuve. En fonction de l’état dans lequel vous vivez, vous avez différentes possibilités de personnalisation de votre plaque d’immatriculation. Vous pourrez notamment choisir le numéro d’immatriculation de votre choix. Notons d’ailleurs que ce numéro dépend aussi de l’état où le véhicule s’est fait immatriculé.

Dans la plupart des états, le numéro d’immatriculation est composé en disposition aléatoire de :

  • 6 caractères : trois lettres et trois chiffres

  • 7 caractères : trois lettres et 4 chiffres

Notons qu’aux États-Unis, la personnalisation des plaques est assez atypique. Vous êtes en mesure de vous faire délivrer votre plaque. Le but ici est de promouvoir son activité ou encore de faire ses proches. D’autres le font juste par pure vanité. Cependant, la conduite de ce genre de plaque est totalement interdite en France. Il est toutefois possible de les offrir tel un cadeau ou encore de les mettre dans votre garage. Des envies de personnalisation ? Passez donc une commande et vous serez servi.

L’homologation d’une voiture américaine en France

On a déjà tous rêvé au moins une fois de parcourir les quartiers français au volant d’une voiture américaine. Désormais, ce rêve est devenu réalité, car, oui, il est désormais possible d’importer une voiture américaine afin de l’immatriculer en France.

Pourquoi homologuer un véhicule américain ?

Les voitures importées des USA et qui pénètrent le territoire français doivent nécessairement passer par l’étape de l’homologation avec d’être immatriculées. L’homologation, qui est donc obligatoire, consiste à contrôler le véhicule pour vérifier si ce dernier est conforme aux réglementations et normes européennes en vigueur. L’objectif ici est d’assurer la sécurité des usagers.

Quelles sont les questions à se poser avant l’importation d’un véhicule américain en France pour son immatriculation ?

Il faut se poser certaines questions avant de commencer les démarches. En effet, ceci est très important pour éviter d’avoir de mauvaises surprises telles qu’un véhicule provenant des USA qui n’est pas homologué sur le territoire français ou de subir le joug d’un coût d’homologation trop élevé.

Le véhicule que je compte importer est-il homologué ?

Oui, toutes les voitures qui proviennent des USA ne peuvent pas être homologuées sur le territoire français. Un véhicule dans cette catégorie ne peut ni être revendu ni être conduit, car il sera interdit de circulation dans l’hexagone. Le mieux, c’est donc de collecter toutes les informations qu’il faut par rapport au véhicule afin de voir s’il est homologable.

L’homologation d’une voiture américaine : combien ça coûte ?

Si vous avez importé un véhicule des usa, il faut vous renseigner sur le prix pour son homologation. Si le coût est 2 voire 3 fois plus grand que le prix d’achat de la voiture elle-même. Eh bien, il faudra tout simplement abandonner. Ce n’est pas du tout rentable.

Les différentes étapes pour homologuer une voiture importée

Pour immatriculer sa voiture américaine, le propriétaire du véhicule doit remplir quelques formalités importantes.

L’obtention d’un quitus fiscal

Ici, il faudra se rendre au centre des impôts et effectuer la demande du quitus tout en veillant à la fourniture des documents suivants :

  • Un justificatif de domicile ;

  • Une pièce d’identité

  • Le certificat d’immatriculation américain

  • La facture reçue à l’achat de la voiture

Quelle est l’utilité du quitus ? Eh bien, ce dernier sera nécessaire lors de la RTI (Réception à Titre Isolé) de votre auto américaine

Commander le certificat de non-conformité

Au départ, les autos américaines n’étaient pas prévues pour le marché européen. Elles ne disposent donc pas d’attestation de conformité. En France, pour l’immatriculation de votre voiture américaine, il faudra demander un certificat de non-constructeur. Celle-ci se fait auprès de la marque constructeur de la voiture.

L’obtention du certificat provisoire

En attendant le certificat définitif, vous pourrez rouler sur les voies françaises sur une période de 4 mois avec une plaque provisoire.

Fixer une plaque immatriculation usa : comment procéder ?

Sur le territoire français, la pose d’une plaque sur son véhicule est obligatoire. Selon la loi, le titulaire de la carte grise doit fixer sa plaque de manière lisible et inamovible. Poser une plaque d’immatriculation peur s’avérer compliquer si on n’a pas un minimum de prérequis. Pour cela, utilisez des rivets afin de fixer sa plaque de manière définitive. Pour faciliter sa pose, vous pouvez aussi utiliser une pince à riveter. Certains véhicules sont également équipés de support de plaque d’immat personnalisée. Vous n’aurez donc plus besoin d’une perceuse.

Si vous ne désirez pas poser vous-même votre plaque USA, les garages sont là pour vous aider. Toutefois, il va falloir en choisir un qui soit agréé. Pour qu’elle puisse être homologuée, il faut que la plaque soit fixée de manière lisible pour les radars. Pour finir, notons que toutes les plaques se doivent d’être en bon état et conformes aux réglementations.

Meilleure qualité
garantie

Production le
jour même

Expedition
sous 24h

Satisfait ou
remboursé

logo google
4.8
Google
Avis Clients

(1891 avis)