Quel est le prix d’une plaque d’immatriculation homologuée ?


Vous êtes ici :

Quel est le prix d’une plaque d’immatriculation homologuée ?

Vous venez d’entrer en possession d’un véhicule et vous désirez changer les plaques d’immatriculation présentes sur ce dernier ? Vous souhaiteriez procéder à une modification de l’identifiant territorial ? Il faut pour ce faire que vous changiez votre plaque, et ce, même si le numéro d’immatriculation SIV d’une voiture est valable à vie. Mais, combien coûte une telle opération ? Il faut savoir que le coût d’une plaque d’immatriculation n’est pas fixe. En effet, ce dernier varie en fonction de plusieurs éléments que sont son format et la finition pour laquelle vous aurez opté. Des frais annexes peuvent également s’y ajouter. Il s’agit entre autres des rivets de fixation, des frais d’envoi ou par exemple de la finition spéciale (personnalisation, impression relief et autres). Notons également que le prix des plaques d’immatriculation n’est pas le même en fonction des professionnels.

La plaque d’immatriculation : quel est son prix ?

Comme nous l’avions mentionné plus haut, le coût d’une plaque minéralogique n’est pas fixé et est donc influencé par un certain nombre de critères.

Quel est le prix approximatif de la plaque ?

En général, une plaque d’immatriculation coûte en moyenne entre 40 euros et 60 euros. Cependant, selon le spécialiste pour lequel vous avez opté, ce prix peut augmenter ou diminuer. On peut estimer le premier à une dizaine d’euros environ. Notons que plus le modèle de la plaque est grand, plus ce dernier sera onéreux. Les plaques les plus chères du marché sont les plaques en plexiglas. Ces dernières sont reconnaissables à leur liseré noir et sont très résistantes et durables. Elles portent également des inscriptions en relief et offrent des finitions d’une excellente qualité. Pour ce qui est des 4 * 4 ou des motocyclettes, le prix de l’immatriculation des véhicules est compris entre 15 et 20 euros.

En France, trois types de plaques sont disponibles :

  • En premier, nous avons les plaques en format 520 *110 mm : ce sont les plaques qui concernent principalement les caravanes, les camping-cars, les camions et les voitures

  • En second, viennent les plaques en format 210 *130 mm : celles concernent les motos, les tricycles, les quadricycles (quads) et les scooters.

  • Pour finir, on a les plaques en format 275 * 200 mm pour les camions, les tracteurs et les 4 * 4.

Quels sont les facteurs influençant le prix ?

Après l’acquisition de votre plaque, il faut maintenant passer à son installation. Si vous ne possédez pas les compétences nécessaires pour cette opération ou si vous ne disposez pas des outils adéquats pour le faire, il est possible de vous tourner vers un professionnel qui se fera une joie de vous aider. Généralement, ces derniers proposent des services à 6 euros. Vous pouvez aussi vous procurer un support de plaque d’immatriculation afin de la fixer solidement. Les supports coûtent environ entre 3 et 10 euros.

Si vous décidez d’apposer vous-même vos plaques d’immatriculation, il faudra que vous vous équipiez d’une perceuse avec une mèche de 5 mm, de rivets, d’une pince à riveter et autres. Il s’agit d’une tâche assez simple à réaliser et de plus, vous vous épargnez les dépenses liées aux frais de montage. Toutefois, il va falloir que vous vous assuriez que la plaque est bien fixée. Sinon, vous serez en infraction et vous encourez une amende. Selon les législations françaises, les plaques d’immatriculation doivent être inamovibles. Lors de votre commande en ligne, vous pouvez vous procurer un kit de montage qui accompagne le panneau d’immatriculation.

Les réglementations en vigueur pour les plaques 

Pour qu’un véhicule ne soit autorisé à rouler, il faut absolument que sa plaque d’immatriculation soit homologuée. C’est le Ministère de l’Intérieur qui s’occupe des spécifications en ce qui concerne leur fabrication. Sans oublier bien évidemment l’Union Technique de l’Automobile, du motocycle et du Cycle (UTAC). Ce dernier se charge d’assurer l’homologation des plaques. Hormis cela, il atteste également de la conformité des véhicules ainsi que de tous leurs équipements.

Les plaques minéralogiques homologuées par le ministère doivent comporter des éléments bien précis :

  • À gauche, une Eurobande comportant le symbole ‘’F’’ pour la France ainsi que le logo de l’Union Européenne.

  • À droite se trouve l’identifiant territorial présent sur un fond bleu

  • Le numéro d’immatriculation se trouve quant à lui au milieu. Il est composé de deux lettres- trois chiffres – deux lettres.

La plaque d’immatriculation : pourquoi la changer ?

Que vous possédiez une voiture d’occasion, un véhicule de collection ou un véhicule ancien, sachez qu’il est nécessaire de l’immatriculer. Comme dit plus haut, le numéro d’immatriculation de la plaque est attribué pour toujours et ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas la changer. Aussi, les véhicules qui circulent avec une carte grise temporaire doivent eux aussi se munir d’une plaque temporaire (format WW). N’oublions pas les remorques. Elles doivent également être immatriculées.

Ainsi, si la plaque de votre véhicule devient illisible, risque de tomber ou est fortement endommagée, il faudra obligatoirement la remplacer. Selon le Code de la Route, une plaque doit être parfaitement lisible pour les radars notamment. Aussi, si votre plaque est propre et en parfait état, mais qu’elle risque de se détacher, il faudra tout juste que vous remplaciez les rivets. Ensuite, vous refixez la plaque à votre véhicule, et ce, solidement.

Il est aussi possible de changer sa plaque si cette dernière est non-conforme.

La plaque d’immatriculation : où peut-on la faire ?

Un véhicule, quel qu’il soit n’est pas autorisé à rouler sur les voies publiques si elle ne possède pas une plaque d’immatriculation en bon état. Tout propriétaire de véhicule ne respectant pas les normes établies subira des sanctions et une amende de 45 euros pour l’infraction.

Avant d’opter pour le prestataire qui vous fournira votre plaque, il est très important de vérifier que celui-ci vous procurera des plaques d’immatriculation officiellement homologuées et reconnues sur le territoire français. Pour la fixation de votre plaque minéralogique, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Un prestataire expert dans le domaine de l’automobile comme les garages qui offrent une très bonne garantie sur l’aspect qualitatif

  • Internet : vous pourrez y trouver des plaques facilement personnalisables et homologuées. Ces dernières peuvent également être expédiées soigneusement et rapidement. Il est aussi possible de définir le logo de votre région, le numéro de département ainsi que le format de vos plaques.

  • Les sites spécialisés

  • Des experts de l’automobile

Les personnalisations autorisées sur une plaque d’immatriculation

Sur la plaque d’immatriculation de votre véhicule, vous ne pourrez personnaliser que certains éléments. Vous pourrez par exemple choisir la région dont le logo apparaîtra sur la plaque et le numéro de département ainsi que l’espace présent en dessous de la plaque arrière du véhicule (vous pourrez par exemple inscrire un texte de votre choix). Vous pouvez également opter pour des typographies différentes toutes en forme antique ou bâton, et ce, à condition que l’épaisseur, la couleur et la taille normale soient respectées. Vous pouvez aussi opter pour le matériau de fabrication de votre choix : plexi ou alu.

Vous pouvez toutefois vous permettre quelques fantaisies. Celles-ci ne sont pas autorisées, mais sont quelques fois tolérées. Par exemple, il est possible d’apposer sur la plaque d’immat de votre véhicule un logo personnalisé à la place de celui de votre région. Bien entendu, s’il y a un contrôle, vous pourrez recevoir une amende. Il est aussi possible d’observer quelques exceptions comme l’utilisation d’une typologie ‘’anglaise’’. Cependant, ceci n’est possible que sur des véhicules anglais et les véhicules de collection notamment.

Les fabricants de plaques d’immatriculation valides ont bien évidemment comme consigne de produire des plaques qui répondent aux normes établies et vous limiteront donc dans vos désirs de personnalisation. Dans vos recherches, vous tomberez aussi sur des prestataires qui vous proposeront des plaques totalement personnalisées, mais qui ne seront bien évidemment pas homologuées. Elles pourront être utilisée comme des décorations, mais ne devront pas être montées. 

Les sanctions encourues en cas de plaque personnalisée non homologuée 

Pour ne pas tomber dans les filets de la loi, il est conseillé de limiter les personnalisations à ce qui est autorisé. Si vous exagérez, vous risquez, en cas de contrôle, de vous faire arrêter. Vous pourrez donc recevoir une amende pouvant s’élever à 75 euros. Et il faudra bien évidemment que vous changiez votre plaque pour la ramener aux normes dans les plus brefs délais. Aussi, une plaque immat personnalisée non homologuée peut entraîner l’immobilisation du véhicule jusqu’à ce que la plaque soit changée. 

Bien entendu, il peut arriver de ne recevoir qu’un avertissement oral en cas de personnalisation minime. Cependant, il ne s’agit pas d’une raison pour commettre des impairs. Il est préférable de respecter les réglementations en vigueur pour ce qui est de la personnalisation des nouvelles plaques d’immatriculation.

Aussi, si vous venez d’acquérir un véhicule dont les plaques étaient déjà personnalisées, il est recommandé d’entamer très rapidement les démarches pour changer. En effet, vous serez considéré comme seul responsable puisque vous êtes le titulaire de la carte grise. Faites alors ce qu’il faut pour être dans les normes.

Meilleure qualité
garantie

Production le
jour même

Expedition
sous 24h

Clientèle
100% satisfaite

logo google
4.7
Google
Avis Clients

(2892 avis)