Quand changer ses anciennes plaques d’immatriculation ?


Vous êtes ici :

Quand changer ses anciennes plaques d’immatriculation ?

En France, pour pouvoir circuler librement, les plaques d’immatriculation sont obligatoires sur tous les véhicules. En effet, selon les législations, un véhicule qui ne porte pas une plaque d’immatriculation est considéré comme en infraction. Le titulaire de la carte grise encourt alors une amende. Toutefois, il peut se produire certaines situations qui demandent de les changer. Au quotidien, il faut savoir que les plaques minéralogiques subissent de nombreux chocs. Les obstacles, les accrochages et les intempéries peuvent ainsi être la cause de leur dégradation. Parfois, certaines plaques se détachent même sans que l’on ne s’en rende compte. Quand doit-on alors procéder au changement de sa plaque d’immatriculation ? Est-ce obligatoire selon le nouveau SIV de changer la plaque de son véhicule pour le faire correspondre au nouveau système d’immatriculation ?

Les plaques d’immatriculation et leur changement 

Il y a encore quelques années de cela, le changement des plaques d’immatriculation des véhicules était une opération très fréquente chez les automobilistes et les motocyclistes. Une fois que le propriétaire du véhicule changeait, il était totalement nécessaire de le faire. Idem en cas de changement d’adresse. Dans ce cas, il fallait aussi chercher à avoir une nouvelle plaque pour que la plaque minéralogique puisse comporter le numéro du nouveau département. Aujourd’hui, un nouveau système d’immatriculation a été adopté : le SIV. Grâce à lui, tous ces changements dont nous parlions précédemment ne sont plus nécessaires. Notons que la nouvelle plaque se présente sous la forme XX-123-YY et elle est définie par rapport au véhicule et non par rapport au propriétaire.

Si vous venez d’entrer en possession d’un véhicule neuf, d’un véhicule d’occasion ou d’un véhicule de collection, vous n’aurez pas nécessairement besoin de procéder au changement de la plaque d’immatriculation. En effet, vous êtes en mesure de la conserver jusqu’à ce qu’elle soit détruite. Depuis que les nouvelles règles législatives sont apparues, il y a désormais très peu d’opérations de changement de plaques d’immatriculation. Toutefois, certaines situations peuvent arriver et demanderont de faire quelques changements afin d’être en conformité avec les normes établies.

Changer sa plaque d’immatriculation si cette dernière est endommagée

La loi française est très stricte à propos de la lisibilité des plaques minéralogiques. Il faut impérativement que cette dernière soit lisible, et ce, à n’importe quel moment. Dès que ce n’est plus le cas, vous pourrez recevoir un procès-verbal lors d’un contrôle. Pour empêcher que votre plaque ne devienne illisible, il est possible de la nettoyer régulièrement. Malheureusement, si malgré tous vos efforts, elle se dégrade, eh bien, il faudra tout simplement la remplacer. En cas d’acte de vandalisme sur votre plaque ou si vous avez eu un choc, il faudra procéder à son remplacement. La plaque minéralogique devra aussi être remplacée si elle n’est plus bien fixée ou si elle est abîmée.

Notons aussi qu’une distinction doit être faite entre la plaque et son système de fixation. En cas de défaillance de ce dernier, il est tout à fait possible de procéder au changement des rivets pour la refixer convenablement. Grâce à cela, vous pourrez garder l’ancienne plaque et continuez à vous servir de la nouvelle. Pas besoin donc d’entamer les démarches administratives pour une avoir une nouvelle immatriculation.

Vérifiez assez souvent la lisibilité de vos plaques (plaque arrière et plaque avant) et n’hésitez pas à faire un petit nettoyage de temps en temps, et ce, encore plus en période de pluie, de glace ou de neige.

Et si ma plaque d’immatriculation est ancienne, que faire ?

Il est possible que vous ayez déjà rencontré en circulation des voitures qui possèdent d’anciennes plaques d’immatriculation. La loi est également très claire à ce propos, vous avez la possibilité de garder les vieilles plaques minéralogiques dès lors qu’il n’y a eu aucun changement administratif. Par contre, si vous possédez un véhicule qui a une ancienne plaque d’immatriculation et que vous prévoyez un changement de domicile ou une cession du véhicule, eh bien, notez qu’il faudra obligatoirement que vous vous conformiez au nouveau système des plaques d’immatriculation.

En effet, dans ce genre de situation, il faudra obligatoirement que la carte grise soit mise à jour. Ce qui vous fera basculer vers le SIV actuel. Si, en cas de contrôle, il est constaté que vous présentez un manquement, alors vous serez exposé à une amende. Voilà pourquoi dès que vous vous retrouvez dans l’une des précédentes situations, il faudra que vous changiez la plaque d’immatriculation de votre véhicule. Il est toujours préférable d’anticiper ce besoin, car les démarches administratives sont longues.

Quel est le délai accordé pour le changement de sa plaque d’immatriculation ?

Le FNI qui était l’ancien système d’immatriculation a laissé place au niveau qui impose un changement de la carte grise. Une fois que vous entrez en possession de la nouvelle carte, vous avez 48 heures pour changer la plaque de votre véhicule. En cas de non-respect de ce délai, vous pourrez recevoir une amende de 90 euros de la part des forces de l’ordre. Voilà pourquoi, le mieux est de commencer très tôt les démarches afin de changer sa plaque. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à un service spécialisé en carte grise pour vous accompagner.

Est-ce que ma plaque est compatible au nouveau SIV ?

C’est en 2009 que le SIV est apparu. Si vous avez une plaque d’immatriculation sous ce format : AA-123-BB, alors cela veut dire que vous êtes sur le nouveau SIV. Par contre, si l’immatriculation a été faite avant 2009, la plaque aura un format différent. Actuellement, vous n’êtes pas obligé de changer la plaque de votre voiture ou de votre deux-roues sauf en cas de changement de département ou de vente. Toutefois, il faut savoir que si vos plaques deviennent illisibles, il faudra obligatoirement obtenir de nouvelles plaques avec le nouveau format. De plus, en cas de perte de votre carte grise, il faudra que vous refassiez un nouveau certificat d’immatriculation qui aura pour conséquence de vous faire basculer vers le nouveau SIV.

Notez que vous pourrez quand même conserver le numéro de votre département. Outre les différentes conditions qui vienne d’être citées, il est bien possible que vous rouliez avec une ancienne plaque, et ce, même vous l’aviez obtenu avec l’ancien système.

Le remplacement de la plaque d’immatriculation : quel est son coût ?

Comme vous l’aurez compris, le changement de la plaque d’immatriculation peut devenir obligatoire dans certaines situations. Cependant, vous pouvez prévoir cette opération dans votre budget. Pour ce faire, il faut connaître son prix.

Quels sont les éléments dont dépend le prix des plaques minéralogiques ?

Plusieurs critères influent sur le prix du changement d’une plaque d’immatriculation. Le premier et l’un des plus déterminants est bien évidemment le matériau de construction de la plaque. Deux matériaux sont autorisés par la législation : il s’agit de l’alu et du plexiglas. Notons que le plexi est bien plus durable que l’aluminium, c’est donc tout logiquement qu’il coûte un peu plus cher. Ensuite, nous avons un autre critère et ce dernier concerne les mensurations de la plaque. Notons que ces dernières varient selon les véhicules.

  • Nous avons un format de 520 * 110 mm pour les voitures utilitaires

  • Nous avons un format de 275 * 200 mm pour les 4 * 4 et les SUV

  • Et, pour finir, un format de 210 * 130 mm pour les motos, les tricycles, les quadricycles (quads)…

Les différents tarifs appliqués

Le prix d’une plaque d’immatriculation se situe en moyenne entre 40 euros et 60 euros. Notons qu’il s’agit là d’un coût approximatif. En effet, les prix varient en fonction du professionnel de l’automobile vers qui vous vous êtes tourné pour ce service. Le prix le moins élevé est de 10 euros. Par contre, si vous désirez avoir des matériaux de qualité et une très belle finition, il est possible de débourser jusqu’à 25 euros et même plus. Il faut savoir que la tarification et les finitions sont étroitement liées. En effet, chez certains prestataires, vous pourrez bénéficier de modèles très résistants et des caractères en relief. Il est clair que le prix sera plus élevé dans ce cas. Pour les deux-roues, il faudrait prévoir entre 15 et 20 euros.

Pour effectuer votre commande, vous pouvez faire appel aux services d’un professionnel du secteur agréé par le Ministère de l’Intérieur. Les commandes se font en quelques clics sur le net. Pour ce faire, il faudra renseigner des pièces justificatives comme le certificat d’immatriculation.

Les autres prestations qui influent sur le coût des plaques

Vous avez maintenant votre plaque, il reste maintenant à la fixer sur votre véhicule. Si vous n’avez pas les compétences nécessaires, vous pouvez vous tourner vers un professionnel. Il faudra payer la somme de 6 euros pour ce service. Il peut aussi arriver que vous deviez acquérir des cadres ou des supports pour votre plaque afin de la fixer correctement. Ici, il faudra prévoir un autre budget.

Enfin, si vous décidez de fixer la plaque vous-même, des outils de montage seront nécessaires comme les rivets qui serviront à fixer. Ce sont là d’autres facteurs qui influencent le coût du changement d’une plaque minéralogique.

Meilleure qualité
garantie

Production le
jour même

Expedition
sous 24h

Satisfait ou
remboursé

logo google
0
Google
Avis Clients

(0 avis)