Quelles conséquences pour un retard de contrôle technique sur une mobylette ?


Vous êtes ici :

Quelles conséquences pour un retard de contrôle technique sur une mobylette ?

Le Contrôle Technique Moto est un sujet qui suscite l'attention des motards depuis un certain temps, mais il tracasse aussi les conducteurs de mobylette et de scooter. En effet, ces derniers sont aussi concernés par les nouvelles réglementations qui entrent en vigueur en avril 2024.

Le contrôle technique mobylette est une étape cruciale pour garantir la sécurité routière et la conformité des véhicules. Cependant, lorsque cela concerne les mobylettes, il peut être facile de négliger cette procédure réglementaire. 

Quand faire votre controle technique mobylette ?

Le Contrôle Technique Moto 2024 est une étape clé pour s'assurer que votre engin respecte les normes légales en vigueur. Pour être en conformité avec la réglementation, le contrôle technique doit être effectué rapidement selon le calendrier officiel qui a été publié : 

  • si votre véhicule a été immatriculé avant le 1er janvier 2017, son premier contrôle sera à réaliser au plus tard le 31 décembre 2024. Si votre véhicule a par ailleurs été mis en circulation avant le 1er janvier 2017 et que la date anniversaire de sa première mise en circulation est avant le 15 avril, ce contrôle sera à effectuer entre le 15 avril et le 14 août 2024 ;
  • si votre véhicule a été immatriculé entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2019, son premier contrôle devra être réalisé en 2025 ;
  • s'il a été immatriculé entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021, son premier contrôle devra être réalisé en 2026 ;
  • si votre véhicule a été immatriculé après le 1er janvier 2022, il faudra effectuer son premier contrôle technique dans les 4 ans et demi à 5 années qui suivent sa mise en circulation.

 

Pourquoi le contrôle technique des mobylettes est-il essentiel ?

Avant d'aborder les conséquences, il est crucial de comprendre pourquoi le contrôle technique des mobylettes revêt une importance particulière. En plus d'assurer la sécurité du conducteur et des autres usagers de la route, il permet de vérifier la conformité de la mobylette aux normes en vigueur, contribuant ainsi à réduire les émissions polluantes et à maintenir un parc automobile respectueux de l'environnement.

Que faire si vous avez un retard de contrôle technique sur votre mobylette ?

Si vous vous trouvez dans la situation délicate d'un retard de contrôle technique sur votre mobylette, ne paniquez pas. Il est essentiel de comprendre les étapes à suivre pour remédier à cette situation et éviter des complications ultérieures. 

Tout d'abord, prenez conscience que le contrôle technique est impératif pour garantir la sécurité et la conformité de votre mobylette aux normes en vigueur. Si vous avez manqué la date limite, la première étape consiste à fixer un rendez-vous dès que possible. 

Consultez le site officiel de votre centre de contrôle technique local pour obtenir des informations actualisées sur les disponibilités. Assurez-vous de rassembler tous les documents nécessaires, tels que la carte grise et le certificat d'assurance, pour accélérer le processus. 

De plus, soyez transparent sur le retard lorsque vous contactez le centre de contrôle technique. La communication ouverte peut souvent faciliter les arrangements. N'oubliez pas que la régularisation rapide de la situation contribuera à préserver la sécurité routière et à éviter d'éventuelles amendes. 

Veuillez noter également qu’il n’est pas possible de circuler avec une mobylette en attente de contrôle technique

Quels sont les risques en cas de non respect ?

Un retard de contrôle technique sur une mobylette peut entraîner des sanctions financières. Les autorités compétentes imposent généralement des amendes proportionnelles à la durée du retard. Ces sanctions visent à dissuader les propriétaires de mobylettes de négliger cette étape cruciale.

En effet, en cas de non-respect de ces échéances ou de dépassement de la date légale pour réaliser le contrôle technique de votre mobylette, vous risquez de recevoir une sanction pécuniaire. Le non-respect des obligations liées au contrôle technique peut entraîner une amende pouvant aller jusqu'à 750 €. Des répercussions sont à prévoir en cas de retard dans le contrôle technique de votre mobylette.

En général, il s'agit d'une amende forfaitaire, une somme à payer dans un délai spécifié à la suite de certaines infractions liées notamment à la circulation routière, sans nécessité de passer devant un tribunal. Le montant peut varier en fonction de la date de paiement, pouvant être minoré à 135 € ou majoré.

En cas de contrôle effectué par les forces de l'ordre, que ce soit la police ou la gendarmerie, une décision d'immobilisation peut être prise. Dans cette situation, le certificat d'immatriculation (carte grise) du véhicule est retenu.

Toutefois, une fiche de circulation valide pour une durée de 7 jours vous est délivrée afin de vous permettre de réaliser le contrôle technique dans les délais requis.

Conformément à la réglementation en vigueur, il est illégal de circuler avec une mobylette en attente de contrôle technique. Les dispositions du Code de la Route sont explicites à ce sujet, imposant l'immobilisation du véhicule jusqu'à la régularisation de sa situation. En effet, au-delà du risque potentiel d'accident lié à des défauts non résolus, le fait de rouler sans un contrôle technique en cours de validité peut entraîner des sanctions sévères, telles que des amendes conséquentes et même la confiscation du véhicule.

En cas de retard prolongé, les autorités peuvent décider d'immobiliser la mobylette jusqu'à ce que le contrôle technique soit effectué et que toutes les anomalies éventuelles soient corrigées. Cela peut entraîner des inconvénients majeurs pour le propriétaire, notamment en termes de mobilité.

Un contrôle technique en retard signifie que des problèmes de sécurité potentiels peuvent passer inaperçus. Cela accroît les risques d'accidents, mettant en danger le conducteur de la mobylette et les autres usagers de la route. Le respect des échéances du contrôle technique contribue à prévenir de tels incidents.

Certains contrats d'assurance exigent la conformité au contrôle technique pour maintenir la validité de la couverture. Un retard dans cette procédure pourrait entraîner la perte de la garantie du fabricant et une invalidation de l'assurance, exposant le propriétaire à des risques financiers importants en cas d'accident ou de panne.

 

Quels sont les mobylettes concernées par le contrôle technique ?

Le Décret du 23 octobre 2023 du Code de la route qui impose le contrôle technique moto s’applique à tous les véhicules de la catégorie L. En conséquence, il sera nécessaire de soumettre votre engin motorisé au contrôle technique moto.

Les catégories de scooters soumises au contrôle technique deux roues sont les suivantes :

  • Les scooters d’une cylindrée de 50cm3 ou moins
  • Les scooters d’une cylindrée allant de 50 cm3 jusqu’à 125 cm3
  • Les scooters d’une cylindrée supérieure à 125 cm3

La catégorie de mobylettes soumise au contrôle technique deux roues est la suivante :

  • Les mobylettes d’une cylindrée de moins de 50 cm3

Meilleure qualité
garantie

Production le
jour même

Expedition
sous 24h

Clientèle
100% satisfaite

logo google
4.7
Google
Avis Clients

(2887 avis)