Comment corriger les défauts avant le contrôle technique moto ?


Vous êtes ici :

Comment corriger les défauts avant le contrôle technique moto ?

Le Contrôle Technique Moto 2024 constitue une étape cruciale afin de garantir la conformité de votre véhicule aux normes légales en vigueur. Pour respecter la réglementation, il est impératif d'effectuer rapidement le contrôle technique si vous êtes concerné par la première phase de la réglementation.

Le Contrôle Technique Moto est un sujet qui retient l'attention des motards depuis un certain temps, et avec le début de l'année 2024, de nouvelles règles sont mises en place.

Si vous êtes un motard passionné et souhaitez corriger les défauts de votre véhicule avant le contrôle technique moto, découvrez nos conseils pour la préparation à cette étape.

Avant toute chose, assurez-vous d'avoir votre carte grise (certificat d'immatriculation) en ordre, car elle est nécessaire pour passer le contrôle. C’est un des documents à apporter pour un contrôle technique scooter ou moto. 

Le nouveau contrôle technique a introduit des critères stricts, mettant l'accent sur les défaillances potentielles. Il est donc recommandé de faire vérifier votre moto par un contrôleur expérimenté ou par vous avant la visite officielle. 

En investissant du temps dans la préparation et en prenant soin de votre moto dès sa mise en circulation, vous augmentez vos chances de passer le contrôle sans encombre. 

 

  1. Faire un entretien régulier

Le Contrôle Technique Moto constitue une procédure règlementaire ayant pour objectif d'assurer la sécurité et la conformité des cyclomoteurs aux normes actuelles. Cette inspection périodique se déroule dans des centres agréés, où des professionnels qualifiés évaluent divers éléments tels que les freins, les pneus, l'éclairage, la signalisation, et d'autres composants essentiels.

Il est donc crucial de réduire les risques de contre-visite en effectuant quelques vérifications préliminaires avant de présenter votre deux-roues au contrôle technique.

Lorsqu'on approche de la date du contrôle technique moto, il est essentiel de s'assurer que votre deux-roues est en parfait état pour éviter des déconvenues. Les défauts les plus courants relevés lors de la visite technique concernent souvent l'aspect anti-pollution des véhicules légers. 

Il est aisé pour un motard d'effectuer un pré-contrôle technique par lui-même. Aucun outil spécifique n'est requis, les compétences acquises lors de l'obtention du permis de conduire sont amplement suffisantes pour inspecter les aspects essentiels.

Afin d'éviter les contre-visites majeures et les amendes salées, il est crucial de comprendre comment corriger les défauts avant le contrôle technique moto. 

  1. Effectuer une vérification visuelle 

  • Vérifiez l’immatriculation

Pour rester conforme lors de la correction des défauts avant le contrôle technique moto, commencez par vérifier l'immatriculation et l'identification de votre moto. Depuis le 1er juillet 2017, les motos, scooters à deux ou trois roues, et les quads doivent obligatoirement arborer une plaque d'immatriculation de dimensions 210×130 millimètres. Il est essentiel que la plaque soit solidement fixée, clairement lisible, et sans aucune détérioration, en respectant les normes d'homologation.

Les critères d'homologation pour les mobylettes et motos incluent une immatriculation de type SIV (depuis 2009) sous la forme AA-XXX-AA, avec des caractères sur fond blanc. Un logo « Européen » doit être situé à l'extrémité gauche de la plaque, et un logo « Régional » à l'extrémité droite.

En outre, assurez-vous que la plaque est solidement fixée à l'aide de rivets, tels que des rivets pops, et qu'elle est inclinée correctement, ne dépassant pas 30° vers le haut et 15° vers le bas. Cela contribuera à garantir la conformité lors du contrôle technique.

  • Contrôlez l’éclairage et la signalisation

Testez et vérifiez que tous les feux suivants fonctionnent correctement : 

  • feux de croisement
  • feux de route
  • feux de position (avants et arrières)
  • feux stop AR
  • clignotants (avants, arrières)
  • warning 
  • éclairage de la plaque arrière
  • catadioptres arrière et avant

Contrôlez également que votre klaxon fonctionne correctement.

  • Vérifiez les niveaux 

Avant tout contrôle technique et tout au long de l’année, il est important que les niveaux de votre cyclomoteur sont vérifiés, tel que : le liquide de refroidissement, l’huile moteur, le liquide de frein et le liquide d’embrayage.

  1. Vérifiez les pneus

L'examen des pneus de votre moto constitue un aspect crucial lors du contrôle technique moto. En un simple coup d'œil, il est possible de détecter d'éventuelles anomalies telles que des déformations inaccoutumées, des déchirures, des hernies ou une usure irrégulière.

Il est également essentiel de s'assurer que la profondeur des rainures de la bande de roulement ne soit pas inférieure à 1,6 mm, sinon il sera nécessaire de remplacer les pneus. 

  1. Contrôlez le pot d’échappement

Au cours du contrôle technique moto, le spécialiste examinera les émissions sonores et atmosphériques afin de garantir que la moto est conforme aux normes environnementales.

Pour préparer votre visite, effectuez une vérification préliminaire du pot d'échappement de votre moto. Il doit être non perforé et solidement fixé. Assurez-vous également que le catalyseur est présent si le véhicule est concerné, et vérifiez la présence de la chicane dans le silencieux.

Les centres de contrôle sont là pour vous guider, mais il est de votre responsabilité de vous assurer que votre moto respecte les normes anti-pollution en vigueur. Si des défauts persistent, une contre-visite sera nécessaire, ce qui peut entraîner des amendes. 

  1. Testez vos freins

Si vous avez la possibilité, consultez un expert en réparation moto pour examiner vos plaquettes et disques de frein. Celui-ci sera en mesure de vous informer sur la nécessité de les remplacer, le cas échéant.

Vous pouvez aussi effectuer un contrôle visuel pour déterminer le bon état de votre plaquette de frein. Pour les disques de freins, vérifier également qu'ils soient bien fixés et ne soient pas fissurés.

  1. Contrôlez la carrosserie

Afin de corriger les défauts avant le contrôle technique moto, il est impératif que la carrosserie ou le carénage ne présente aucune partie saillante ou abîmée. En effet, elles sont susceptibles de causer des blessures à un tiers, comme des agrafes ou des éléments tranchants.

En ce qui concerne la structure, il est essentiel de vérifier la solidité et la fixation adéquate des éléments tels que le guidon, les rétroviseurs et les poignées. 

Contrôle technique moto - Et maintenant ?

Si votre moto passe le contrôle avec succès, un procès-verbal de contrôle vous sera remis, attestant de la conformité de votre véhicule aux normes de sécurité routière. En revanche, en cas de défaillance ou de non-conformité, un procès-verbal de contre-visite vous sera délivré. Vous devrez alors effectuer les réparations nécessaires et réaliser une contre-visite dans un centre de contrôle technique agréé. 

Lors du premier contrôle technique, effectué dans un centre agréé, les propriétaires de véhicules particuliers doivent être attentifs aux points de contrôle spécifiques à la technique des véhicules deux-roues. 

Il est crucial de rester attentif à la prochaine échéance du contrôle technique moto, afin de maintenir la conformité et la sécurité sur les routes. Le choix d'un centre agréé pour le contrôle technique automobile ou moto assure une expertise spécialisée et une évaluation méticuleuse des composants techniques du deux-roues, garantissant ainsi une validation optimale de la carte grise et la prévention des éventuels défauts constatés.

N'oubliez pas de vérifier la vignette apposée sur votre moto, car elle indique la date limite du prochain contrôle technique, vous permettant ainsi de planifier en conséquence.

Meilleure qualité
garantie

Production le
jour même

Expedition
sous 24h

Clientèle
100% satisfaite

logo google
4.7
Google
Avis Clients

(2688 avis)